ATTITUDE FACE AU PECHE

 

v.11-12 : ce n’est pas moi qui, c’est l’autre !!!!!  

 

ALIBI = Attitude typiquement humaine : chercher un responsable, un coupable : l’autre, la société, mon enfance, mes parents…….la voiture, l’argent….. Bref ! Ce n’est pas ma faute !!!

Pourtant, malgré tous nos efforts,  au fond du cœur, ce mal être, cette peur, cette honte demeure : on ne peut mentir à sa conscience  (au souffle de Dieu) ; demandons lui pardon !

 

LA SANCTION = la justice

 

v.14 à 19 : la sanction : chacun des protagonistes reçoit sa part et il ne peut en être autrement : lorsque Dieu promet il fait !

L’homme avait tout, la perfection à sa disposition à UNE SEULE condition ; et  le non respect de cette condition  pouvait l’entraîne vers une perte totale ; dès le départ, avant même de commencer quoique ce soit, Dieu a établit CLAIREMENT les règles : «tu désobéis = tu meurs ! »

Avant de franchir le pas de la transgression, l’homme a eu le temps d’apprécier ce qui lui était donné : entre le v.8 et le v.10 on voit bien que Dieu se promenait dans ce jardin, qu’Il devait y rencontrer l’homme puisqu’Il l’appelle (où es-tu ?) ne le voyant pas !

Personnellement, je ressens la perte de la relation directe avec Dieu ce jour-là comme incommensurable ! Fini la vie éternelle, le paradis !!! Bonjour la mort, la souffrance, la misère, la violence……..

A partir de ce moment, tout change :

-       les relations entre l’homme et les animaux

-       les relations de l’homme à la nature

-       les relations entre l’homme et sa femme

Si seulement nos ancêtres n’avaient pas !!!!!!!

 La justice des hommes, pour juger une telle affaire, aurait chercher des alibis, des circonstances atténuantes:

- le serpent: c'est lui qui déclenche l'action, c'est lui qui vient: il est responsable!

- la femme: elle a écouté, elle a engagé la conversation malgré son orientation, elle a fait preuve d'un manque d'intelligence et s'est faite bernée: elle est victime du serpent et elle entraine l'homme

- l'homme: il n'a jamais émis aucune objection à la femme quand à la désobéissance, il s'est laissé faire (entrainer)

Pour Dieu, la faute est la désobéissance: c'est directement à l'Homme qu'Il avait donné un ordre! La sanction avait été annoncée dès le départ: c'était une promesse et Dieu ne ment jamais! Il n'y a pas de hiérarchie dans le péché: une transgression est une transgression et il y a une seule sentence!