Avant toute chose, distinguons deux "colères":

  1. la colère provoquée par un meurtre, une horreur, la famine, l'injustice.... qui va de pair avec un sentiment de révolte souvent: je ne parlerai de celle-là que pour noter qu'elle procure une certaine "noblesse" à ce défaut; c'est elle qui est responsable si notre société montre tant d'indulgence envers ces comportements "explosifs" !
  2. la colère qui s'assimile à un "pétage de plombs", qui ne concerne que l'individu en temps que lui, qui n'a rien à voir avec les grandes causes humaines. C'est celle-la qui nous intéresse!

colère

 c' est l'affirmation de sa personne , sert au maintien de son intégrité physique et psychique ou alors elle est l'affirmation d'une volonté personnelle plus ou moins altruiste  Une colère saine est sans jugement sur autrui

= état affectif violent et passager résultant du sentiment d'une agression, d'un désagrément traduisant un vif mécontentement et accompagné de réactions brutales.

Dans ces deux définitions, on retrouve les deux colères ; voici celle qui nous intéresse: "affirmation de sa personne - état...violent...résultant ....d'un désagrément...accompagné de réactions violentes"

Certains sujets sont VRAIMENT prompts à la colère; conclusion: l'entourage marche "sur des oeufs" autour d'eux, vit dans une sorte de stress permanent parce qu'en  fait, on ne sait JAMAIS ce qui risque de les mettre en colère!!! c'est le propre d'un "désagrément" (= chose qui déplaît): cela peut être N'IMPORTE QUOI!

QUEL MERVEILLEUX MOYEN DE FAIRE PASSER TOUS SES CAPRICES, DE CONTRÔLER LA VIE DES AUTRES, DE LES UTILISER A LA SATISFACTION DE LEUR MOINDRE DÉSIR!

Car en fait, le recours  à la colère permet d'assouvir d'autres défauts que la société supporte, tolère moins bien, des défauts qui ont VRAIMENT mauvaise presse dans l'opinion: JALOUSIE, ENVIE, TYRANNIE, ÉGOCENTRISME,

Ce type de colère est reconnaissable: il est teinté de MÉCHANCETÉ, il vise à faire mal, à blesser, à rabaisser.

Il sert TROP souvent d'ALIBIS permettant d'assouvir ce qui ne peut l'être sans risquer le jugement négatif, justifiant la NON RESPONSABILITÉ:

  • "ce n'est pas de sa faute on l'a énervé!!!
  • "il l'a tué sous le coup de la colère!!!!!!"
  • "il ne pensait pas ce qu'il disait!!!!!
  • .......

La colère enlève toute notion de CHOIX , de LIBRE ARBITRE et nous transforme en PANTIN : c'est contraire à notre fonction d'être pensant, intelligent, capable de choisir!

Que l'on soit croyants ou non, chaque fois que nous nous mettons en colère demandons-nous ce que cela cache de "pas joli-joli", de pas "ragoûtant"; attaquons-nous à cette partie cachée et nous n'aurons  plus besoin d'alibis-colérique!

Pour moi, cela fait partie aussi de mes prières, car ce que l'on trouve "derrière" n'est vraiment pas beau!!!