L'épreuve que je viens de traverser, a réussie à bousculer ma belle sérénité! C'était comme une tempête qui bouscule tout sur son passage : calme, paix, amour...pour y introduire: colère, rancoeurs, énervements....

      Ça faisait si longtemps que cela ne m'était plus arrivé! Mais la conclusion est si inattendue et si évidente que je vous la raconte.

      Je me suis trouvée face à une situation grave, mise devant le fait accompli; je réalise assez vite que j'ai été évincée, mise à l'écart volontairement et je sens bien que les raisons de cet éviction sont de l'ordre de la culpabilité! En  effet, souvent dans ce genre de situation, la rétention d'informations qui vous concernent est due à ce sentiment interne qui vous fait savoir que les motivations de vos actions  ne sont pas bonnes.

     Je vous dis tout ça pour que vous vous représentiez la situation, mais l'important est ce qui suit.

      Ma réaction a été: colère et blessure due à un immense sentiment de rejet, mais aussi, qui pointait son nez sournoisement, un sentiment de vengeance : ils se sentent coupables? que cette culpabilité enfle!

      Vue de l'extérieur, je n'avais pas tort car rien ne justifiait que je sois traitée de la sorte! 

 

      Ma paix intérieure a alors COMPLÈTEMENT disparue, elle a été remplacée par un malaise; bien sûr, j'ai repoussé les mauvaises pensées.....et je me disais: "laissons Dieu agir, régler...."

 

      Au cours d'une prière, Dieu m'a fait savoir que je devais demander pardon à chacun des protagonistes! Mais: demander Pardon pourquoi? Pourquoi c'est moi?

     Comme vous le savez, je préfère OBÉIR: j'ai donc rédigé les lettres de pardon, et en les rédigeant, j'ai versé des torrents de larmes: les blessures ressenties, les colères qui m'étouffaient,...tout est parti!

     J'allais mieux enfin! Ces lettres, je les ai gardées plusieurs jours en les transportant 24heures sur 24 avec moi: j'attendais le bon moment pour les donner!

      Hier, alors que je n'avais toujours pas trouvé le bon moment, j'ai démarré une formation: "entendre la voix de Dieu" sur le Top et là,  je sais et je comprends!

 

        Dieu dirige ma vie. Je lui ai demandé des "choses" pour ma famille, pour moi, pour mes amis et pleins d'autres! et je SAIS qu'Il agit. Si tout ce qui précède c'est passé ainsi, c'est qu'Il l'a permis car, je le crois, RIEN NE PEUT SE PASSER SANS SON AVAL.

      Quant à moi, j'ai un vrai désir d'avancer avec Lui et je sais qu'IL LE SAIT ! Quelle que soit la dureté de la chose, J'AURAI DU CHERCHER A SAVOIR CE QU'IL ATTENDAIT DE MOI, OU IL VOULAIT M'EMMENER, ET SURTOUT, M'EN REMETTRE TOTALEMENT A LUI. Quelle que soit l'épreuve traversée, je DOIS LUI FAIRE CONFIANCE!et là, Il m'a offert une merveilleuse occasion de grandir que je n'ai pas su saisir!

      Au lieu de cela, j'ai laissé s'insinuer en moi :colère, souffrance, vengeance.... au final: suis-je meilleure? Avec la CERTITUDE  que j'ai en LUI, je tombe pour ça!

     Oui le pardon était plus que justifié: ces réactions n'avaient pas lieu d'être dans mon coeur!

     J'ai remis mes lettres et je vous assure que j'ai le coeur léger!

     Quelque soit ce qui arrive, à nous directement ou autour de nous, IL EST LA ET IL SAIT!

     Encore une chose: le PARDON LIBÈRE VRAIMENT, celui qui le demande, celui qui le donne, celui qui le reçoit : PARDONNEZ ET DEMANDEZ PARDON!