Dernièrement, je réfléchissais à ma façon d'appréhender les choses de la vie et surtout les anciennes, celles que je ne pouvais même pas évoquer sans être assaillie de larmes et de douleur ! Qu'est-ce qui a changé?

 

         Lorsque je marche , ou plutôt "déambule", sur la plage, la mer est toujours la même, le ciel aussi et le soleil se lève toujours pareil; le bruit des vagues, le sourire de certains tout comme la tristesse d'autres, l'air...rien n'a changé et pourtant ! rien, absolument rien n'est pareil !

 

         Lorsque je repense à mon enfance, à ma vie "adulte" c'est toujours les mêmes choses que je vois: situations, événements, paroles  qui ont déclenchées tellement de douleurs, de colères, de descentes au fond...rien n'a changé: le descriptif est le même, je ne peux pas le changer  et pourtant: rien, absolument rien n'est pareil !

 

       Je pourrai dire la même chose des gens qui sont passés ou qui passent dans ma vie (bons ou mauvais), des situations, des actualités..... les conséquences, les influences sur moi ne sont plus les mêmes!

       

 

                     Peut-être que J'AI CHANGE ?  Dans ce cas, j'ai COMPLÈTEMENT changée!

 

Ce qui a changé , je crois, est ailleurs:

  • le plan sur lequel je me situe aujourd'hui, qui me fait appréhender les choses, les gens, les événements sous un angle nouveau; cela a des implications immenses sur tout.
  • ce plan qui n'est plus celui de la souffrance, de la colère ou de la peur!

 

     SOUFFRANCE, COLÈRE, PEUR:

  • 3 choses TERRIBLES qui nous régissent trop souvent
  • 3 choses utilisées pour anéantir l'AMOUR, la JOIE qui sont au fond de nous et n'attendent que notre autorisation pour se manifester!

           Ce qui a changé, c'est

  • DIEU en moi,
  • l'anéantissement d'une vie de solitude, de souffrance, de peur, de dégoût...,
  • l'impression d'avoir vécu une vie parallèle dans un monde parallèle,  
  • le retour à la case départ (l'enfance ?),
  • les retrouvailles avec l'ESPOIR, la JOIE....juste DIEU!

 

MES VOEUX POUR TOUS CEUX QUI ME LIRONT:  TROUVEZ DIEU