Quelques réflexions après une étude sur le "calvaire" de Jésus; chacun, quelle que soit ses "croyances",  peut essayer de se "projeter"

Petit rappel: Ce calvaire a été reconnu, même par les non-chrétiens , tout comme le message qualifié d'UNIQUE dans l'histoire de l'humanité, de PAIX et d'AMOUR! Tout le monde est d'accord: Jésus n'avait RIEN fait de mal, et pourtant, il a suscité tant de haine!!!

LES SOUFFRANCES PHYSIQUES

  • ANGOISSE : si forte qu’elle provoque Sueur de sang = hématidrose .  En médecine l'hématidrose est un phénomène reconnu sous un stress intense.  L’angoisse de Jésus était tellement forte, intense, que ses capillaires éclataient.

Note perso. J’ai déjà prié « saisi d’angoisse » et je n’oublie pas l’intensité de la douleur (terreur) de ces moments de supplications. Là, pour JC, c’est tout simplement INTOLERABLE

  • FLAGELLATION   on donnait au maximum 39 coups (droit hébraïque = 40 coups pour éviter la mort) avec le flagrum = cordes, lanières de cuir ou chaines munies de plombs ou d’osselets de moutons; c’était un préliminaire avec comme conséquences un corps entièrement lacéré

Note perso. je me suis déjà coupée bien des fois! c'est pourquoi l’idée d’une coupure, d’un coup à l’arme blanche me donne des « frissons » d’horreur, m’est insupportable : cette sensation que l’objet entre dans la chair sans rien provoquer, comme dans du beurre, et dans les minutes (secondes) qui suivent, la douleur arrive avec toute sa force ! Là, il s’agit du corps ENTIER !!!!

 

  • COURONNE D’EPINES

Note  perso. : Je me représente des tas d’épines autour de mon crâne, qui fouille ma chair à chaque ébauche de mouvement ! là, JC montait sur le calvaire chargé  de Sa croix, le corps en lambeaux !

  • LES CRACHATS = humiliation ultime ; la créature crache sur le créateur

Note perso. : imaginer, voir un crachat provoque le dégoût, l’envie de vomir, la répulsion avec la chair de poule ! là, JC les reçoit sur lui de gens à qui il n’a fait que du bien!

  • CRUCIFIXION (crucifiement) = on parle de crucifixion pour Jésus ; supplice romain infamant  souvent précédé de flagellation ; le supplicié doit porter le patibulum (barre transversale de la croix , environ 20 kg) jusqu’au lieu de l’exécution ; le condamné est dépouillé de ses vêtements, étendu à terre , les mains attachées et (ou) clouées sur le patibulum, hissé sur le poteau vertical, les pieds fixés (attachés , cloués) sur une cheville en bois près du sol ; le supplicié est exposé (humilié !), insulté, pendant toute la durée de son agonie (de plusieurs minutes à plusieurs jours) ; le crucifragium était le coup de grâce qui consistait à briser les jambes pour accélérer la mort ; Jésus étant déjà mort, on lui perçât le flanc (acte gratuit). l’agonie de Jésus a duré 3 heures     

Note perso. D’abord le dos en « bobo » qui s’appuie sur le bois, les bras pleins de courbatures étirés, puis, 1-2-3 clous enfoncés dans son corps (mains, pieds) ; dans cet état de souffrance INIMAGINABLE, la croix est redressée (le dos frotte, les mains tirent, les pieds supportent), et ça dure 3 heures !!!!    

 

               Cela vous est-il arrivé de connaître quelqu'un : gentil, sympathique,doux,...personne que vous côtoyez souvent?

Comment devient cette même personne au milieu d'une foule dont quelques uns crient : colère, vengeance, guerre, à mort.....?

une inconnue transformée : par tout ce que génère les meneurs, par l'atmosphère violente qui prend possession de tout: caractère, pensée, conscience..... et qui mène à des actes IMPENSABLES venant de cette personne!

C'est ce qui se passe pour les lynchages, chasse aux sorcières....: la personne n'est plus elle!

Soyons honnêtes: même à beaucoup plus petite échelle, ça nous est déjà arrivé: NON? (les rumeurs, les préjugés, les on-dit..... les dérives de toutes sorte quelles que soient leur importance!)

Quand on reprend NOS ESPRITS (c'est comme ça qu'on dit!): pas joli-joli ce qu'on voit!

 

Là: c'est un homme bon qu'on a torturé, mis à mort!

Et qu'est-ce qu'il dit ?  

    " Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font"

 

RIEN D'AUTRE A  AJOUTER.